top of page
photocourtesy1.JPG
photocourtesy1.JPG

Décrite comme une « excellente actrice » et « ayant une projection et un style impeccable » par Le Devoir, la soprano française Juliette Tacchino poursuit son Master à la prestigieuse Curtis Institute of Music de Philadelphie.

Elle a récemment collaboré de près avec le New York Times en présentant un aperçu de son expérience au sein de l'institution. 

Cette saison, Tacchino incarne Thérèse (Les Mamelles de Tirésias, Poulenc), Bystroušky (Příhody lišky Bystroušky, Janaček) et Sophie dans la Présentation de la Rose (Der Rosenkavalier, Strauss) lors d’un concert symphonique avec le Curtis Symphony Orchestra sous la direction de Yannick Nézet-Séguin.

Outre ces représentations opératiques, elle aime se démarquer en tant que récitaliste et performe au Woodmere Museum dans un répertoire allant de Mozart à Debussy, en passant par Wolf. Ayant également reçu en 2018 son DEM de chant baroque mention Très Bien, Juliette excelle particulièrement dans le répertoire de musique ancienne, sacrée et a « aced » (Opera News), une récente production scénique de l’Allegro il Penseroso ed il Moderato de Handel sous la direction de Nicholas McGegan. Elle a également fait ses débuts en tant que soprano soliste dans le Requiem de Mozart avec le Binghamton Philharmonic sous la direction de Daniel Hege, et a interprété The Blessed Virgin Expostulation de Purcell dans un récital à Field Concert Hall, Curtis.

Juliette fait partie de la 6éme génération de la compagnie lyrique Opera Fuoco et a tourné en Floride avec David Stern et l'ensemble Opera Fuoco Obbligato, interprétant de nombreuses œuvres baroques signées Bach, Vivaldi, Campra et Rameau. 

 

Au cours de la saison 22/23, Juliette Tacchino a fait ses débuts avec le Curtis Symphony Orchestra et Yannick Nézet-Séguin dans le rôle de Mélisande dans la Scène de la Tour (Pelléas et Mélisande, Debussy). Elle a également interprété Ginevra (Ariodante, Handel) avec l’orchestre baroque Tempesta di Mare sous la direction de David Stern. Juliette s'est rendu à Montréal et a interprété la 4e Symphonie de Mahler avec l'Orchestre de l'Université de Montréal en tant qu'invitée, sous la direction de Jean François-Rivest. Passionnée par la collaboration piano-voix, Juliette a participe à des masterclasses et travaille aux côtés de Graham Johnson, Wolfram Rieger, Jeff Cohen et du baryton François LeRoux, dans un répertoire de Art Songs Lieder & Mélodies de Schubert, Strauss, Fauré, Poulenc et Boulanger. Elle a donné un récital privé à New York et s'est envolée vers la Belgique pour participer au Concours Reine Elisabeth édition Voix 2023.

 

Durant la saison 21/22, Juliette, de retour en Europe s'est produite dans des Airs de Concerts de Mozart, le Dixit Dominus et le Te Deum de Handel en tant que soliste invitée avec l'Orchestre de Musique de Chambre de Monte-Carlo dans le Sud de la France. Elle a fréquenté l'Académie d'été Orford Musique et travaillé avec le baryton Christian Immler et le pianiste coach, Francis Perron.

Tout au long de sa formation à l'Université de Montréal, Juliette fait partie de l’opéra studio. Parmi ses prises de rôles, elle fut soliste dans The Fairy Queen de Purcell, incarna Phani (Les Indes Galantes, Rameau), Pauline (La Vie Parisienne, Offenbach) et Ilia (Idomeneo, Mozart) sous la direction de Jean -François Rivest avec l'Orchestre de l’Université de Montréal. Elle participe également à la création d'une œuvre contemporaine d'Anna Sokolović. Elle a remporté le 1er prix au Concours Opéra Bouffe de Québec et est récipiendaire de la bourse Louise Roy et la Fondation Azrieli. Elle compte de nombreux mentors et a travaillé de près avec Norah Amsellem, Dalton Baldwin, Lauren Nubar, Rosemary Landry, Joan Patenaude-Yarnell, Claire Brua et bien d’autres…

bottom of page